Management
Temps de lecture :
6 min

Conseils pour booster sa rentrée grâce au management bienveillant

Publié le : 10/09/2021
Frédéric Frouin
Frédéric Frouin

Sommaire

Partager :

Période réjouissante pour certains ou douloureuse pour d’autres, à chacun sa manière d’appréhender la rentrée. Cette année, elle aura encore son lot d’incertitudes avec le pass sanitaire et sa mise en place au sein des entreprises. Entre la fin du télétravail obligatoire et des habitudes déjà bien installées en termes de flexibilité professionnelle, les managers ont encore du fil à retordre pour dynamiser la rentrée et motiver les équipes. Alors, l’enjeu de la rentrée ne serait-il pas d’apporter une bonne dose d’optimisme à votre management ? La solution : adopter un management bienveillant. Pour positiver la rentrée et booster votre équipe, découvrez les bénéfices du management bienveillant et comment le pratiquer.

Le management bienveillant, qu’est-ce que c’est ?

Définition du management bienveillant

Le management bienveillant peut se définir comme une manière de manager avec “gentillesse” en écoutant les besoins de chacun mais en restant résolument orienté efficacité et performance. Le but étant toujours de donner du sens au travail en toutes circonstances pour donner le meilleur de soi-même.

Halte au chef dominant qui met la pression pour faire exécuter ses ordres. Place au chef-manager bienveillant qui écoute tout en veillant à motiver ses troupes. En somme, le concept repose sur la compréhension de l’autre, l’absence de préjugés et les échanges positifs. En management, c’est un mode de gestion d’équipe qui vise à faire ressortir les talents par une approche épanouissante.

Attention cependant à ne pas confondre entreprise au management bienveillant et monde des bisounours. Certains se sont déjà égarés en pensant qu’équiper la cafétéria d’un baby-foot et d’une table de ping-pong ferait office de management bienveillant. Or, ceux qui fuient les entreprises ne se laissent pas berner par ce genre d’artifice, car l’essentiel n’est pas là pour apporter du bien-être au travail (l’une des premières causes de départ en entreprise est un conflit avec son manager).

Envoyer un mail à minuit ou le week-end en demandant de ne pas y répondre, n’entre pas non plus dans une démarche de management bienveillant. Les équipes y répondront ou se sentiront mal. Ce qui peut même les conduire au burn-out, qui touche les collaborateurs les plus engagés.

Managers et collaborateurs doivent apprendre à composer avec des situations parfois hors-normes telles que la crise sanitaire actuelle.

Il est essentiel que chacun assume les difficultés qu’il rencontre, qu’il les partage à son manager et qu’il accepte parfois de demander de l’aide. Pour cela, le manager doit installer le terrain de confiance permettant l’échange et l’écoute que l’on appelle bienveillance.

Un management qui permet d’améliorer la performance de l’entreprise

Prendre le concept de management bienveillant comme un simple effet de mode serait une erreur. Certains considèrent encore, à tort, que faire preuve de gentillesse en management serait un signe de faiblesse voire de laxisme, au détriment de la réussite collective. Au contraire, le management bienveillant tire son origine dans la recherche de performance liée au bien-être au travail. Désormais, le sujet est pris à bras le corps par les petites et grandes entreprises en France comme à l’international depuis une dizaine d’années.

Selon une étude réalisée par Cadremploi en juin 2019 auprès de 1 123 cadres français, la moitié d’entre eux déclarent avoir connu tout ou partie des symptômes du burn-out. La cause ? Un excès de pression professionnelle (63%), une très lourde charge de travail (59%), un manque de reconnaissance pour le travail accompli (54%) ou encore du stress (53%)…Nul doute que ces facteurs peuvent être atténués en orientant l’encadrement des équipes vers un management bienveillant.

Les bénéfices du management bienveillant

Aucun secteur d’activité n’échappe à cette nouvelle ère du management bienveillant qui a déjà trouvé son chemin depuis longtemps dans d’autres pays nordiques et anglo-saxons.

Voici les bénéfices que vous verrez rapidement en mettant en place un management bienveillant :

Un levier pour booster les performances

Parmi les premiers bénéfices du management bienveillant, l’impact direct du bien-être au travail sur le gain de performance. Et oui, c’est pourtant évident : si les collaborateurs se sentent bien, en harmonie avec les lignes directrices et les orientations de leur job, ils gagnent en motivation et souvent aussi en performances. 

Le bien-être, ou oserons-nous dire, le bonheur dans son job est un travail de fond impliquant l’ensemble des éléments constituant la vie en entreprise, en particulier les modes de management. Il s’agit alors de privilégier le respect humain de ses collaborateurs, leurs impératifs personnels et leur gestion du temps vie pro/vie perso. 

Il ne faut pas non plus être trop gentil dans le sens “trop bon, trop con”. Le manager bienveillant doit trouver les leviers de motivation nécessaires pour booster les performances et retenir ses collaborateurs parce qu’ils se sentent bien dans leur job. Quelques exemples de leviers de motivation :

  • Témoigner de la reconnaissance ;
  • Donner du feed-back régulièrement ;
  • Laisser de l’autonomie et responsabiliser ;
  • Échanger un maximum pour rappeler le sens du travail de chacun ;
  • Encourager les initiatives en les encadrant tout en laissant le droit à l’erreur.

Une baisse de l’absentéisme

De nombreuses études ont démontré que le stress au travail est un facteur aggravant de l’absentéisme. Et cela va de soi, le management bienveillant peut créer un impact favorable pour accroître l’implication des collaborateurs dans leur travail, et ainsi diminuer les jours d’absence autres que les vacances. 

Moins de stress + Plus de motivation = moins d’absentéisme !

En ce sens, le manager bienveillant ne va pas faire retomber toute la pression sur ses collaborateurs. Il doit trouver le moyen d’impliquer son équipe dans la prise de décisions. Et pour ce faire, il se doit de suivre et partager à tous les progrès et difficultés de l’entreprise au travers d’échanges constants et transparents.

Cependant, la France ne semble pas véritablement suivre ce schéma puisque une étude Gallup a révélé que les français sont les moins engagés d’Europe avec seulement 6% d’entre eux qui se déclarent « engagés » vis-à-vis de leur travail. L’impact est significatif, et le travail reste à faire !

Garder ses collaborateurs plus longtemps et en attirer d’autres

En favorisant l’épanouissement de ses collaborateurs, ça leur donne envie de rester. Un enjeu majeur par les temps qui courent, au vu de la difficulté de certains secteurs à recruter puis former de nouvelles recrues. Les jeunes générations ne sont plus prêtes à sacrifier leur épanouissement personnel pour leur travail. De ce fait, elles entretiennent souvent une relation plus distanciée avec leur entreprise. Moralité : miser sur un management moderne, orienté sur l’humain, c’est se donner les chances de garder les forces vives de l’entreprise plus longtemps. En effet, une démission a un coût sur le reste de l’équipe (baisse de moral, temps de trouver un remplaçant et le former…).

Un turnover faible n’est pas forcément le signe d’une bonne performance de l’entreprise, mais à coup sûr le signe d’un climat serein favorable à de bonnes conditions de travail. Un atout pour attirer les meilleures recrues.

Laisser s’exprimer la créativité

La libre expression des idées et les prises de risques ne se font pas sous un régime autoritaire. Le management bienveillant, tout en écoute et en prise en compte de l’humain, offre un terrain favorable à la créativité. Si vous rêvez d’une équipe qui trouve des solutions, et recherche sans cesse de nouveaux concepts, vous devez absolument opter pour ce mode de management. Les grands patrons comme Steve Jobs ou Elon Musk savent que pour être innovant et réussir, il faut savoir passer par des échecs et rebondir. Le droit à l’erreur, permis par le management bienveillant, est source d’engagement et de créativité. Il fait partie d’une stratégie d’entreprise innovante qui mise sur l’avenir.

Conseils pour réussir le virage vers le management bienveillant

3 notions clés pour adopter un management bienveillant

Manager des équipes n’est pas chose aisée. On oublie trop souvent que cela s’apprend et s’entretient.

Comment prendre soin de ses équipes sans pour autant paraître intrusif dans la sphère privée ? Comment répondre aux attentes des dirigeants tout en conservant un équilibre de travail cohérent avec ses collaborateurs ? Tant de questions pour les managers qui se retrouvent bloqués entre les dirigeants d’entreprise et les collaborateurs. Pour pratiquer le management bienveillant, il faut avant tout un management vraiment humain. La performance suivra naturellement.

Malheureusement, beaucoup de managers sont des experts de leur métier mais manquent de formation précisément sur les notions de pur management d’équipe, notamment dans les PME. Changer les modes de management touche aussi à la culture d’entreprise et doit être impulsé au sommet de la pyramide, par le dirigeant lui-même.

Le virage vers un management bienveillant s’articule autour de 3 notions clés qu’il convient d’appréhender plus largement lors de formations en management ou d’un coaching personnalisé :

1- Humanité et respect : ne pas faire à l’autre ce que je n’aimerais pas que l’on me fasse. Dire bonjour, communiquer correctement, encourager, reconnaître le mérite de chacun sans se l’approprier…autant de fondamentaux qui fixent des valeurs gagnantes et produisent de bons résultats sur les collaborateurs en termes de bien-être et de fidélité.

2- Autonomie et confiance : accorder une autonomie, même graduelle, aux collaborateurs et ne pas jouer à l’espion qui met une pression supplémentaire sur les tâches. Penser à donner confiance avant de faire confiance.

Un management bienveillant, c’est un état d’esprit plus qu’un outil.

Petit à petit le collaborateur prend sa place et devient force de proposition au sein de l’entreprise.

3- Responsabilité et organisation : fixer des objectifs clairs et précis aux équipes (voir notre article sur les objectifs SMART), placer chaque collaborateur sur le poste qui lui correspond au mieux et leur laisser l’espace pour plus d’autonomie favorise la performance de l’entreprise.

Les 7 qualités à développer pour un management bienveillant

Alors que de nombreux secteurs font face à des difficultés de recrutement, il devient incontournable de se sensibiliser et de se former à ces nouvelles méthodes afin d’attirer et de fidéliser les meilleurs collaborateurs. Voici les 7 qualités essentielles d’un manager bienveillant :

  1. Le respect. Savoir rester courtois et calme.
  2. La compréhension. Être à l’écoute et savoir faire preuve d’empathie.
  3. La communication. Trouver les bons mots pour parler en toute sincérité.
  4. L’organisation. Fixer les objectifs et répartir les tâches, pour éviter la surcharge de travail.
  5. La loyauté. Inspirer la sécurité.
  6. L’assurance. Savoir prendre des décisions et prouver son courage et sa ténacité.
  7. La reconnaissance. Pouvoir remercier et féliciter.

 

Être manager en 2021, c’est être un manager bienveillant.

Pour améliorer les relations au sein de l’équipe, positiver et créer un cercle vertueux, agir en soutien, exprimer sa confiance.

Un accompagnement personnalisé ou une formation en management peuvent vous aider à adopter une posture bienveillante. Vous apprendrez à contrôler vos émotions, en suivant par exemple des sessions de développement personnel. Vous travaillerez votre communication afin de développer une bonne ambiance au travail, clé d’un management bienveillant réussi.

À propos de l'auteur :

Vous aimerez lire aussi ...

Management
5 min
Comment accueillir le changement après une période de crise intense ?
Publié le 23/09/2022 par :
Frédéric Frouin
Management
6 min
Les 18 soft skills les plus prisées chez les managers (et comment les transmettre aux v...
Publié le 22/09/2022 par :
Sophie Huret
Management
4 min
Devenir franchisé Booster Academy !
Publié le 21/09/2022 par :
Romain Root

Envie de progresser ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir en avant première
les dernières tendances en efficacité commerciale.

Vous souhaitez échanger sur votre projet ?

Nos équipes sont à votre disposition pour échanger sur vos besoins en formation, conseil ou conférence.