booster academy
Management
Temps de lecture :
5 min

Et si vous décodiez votre ADN managérial ?

profil managérial
Publié le : 05/04/2024
Picture of Sylvie Diat
Sylvie Diat

Sommaire

Partager :

Dans le vaste univers du management, connaitre et maîtriser son profil managérial n’est pas seulement bénéfique, c’est essentiel. Cette compréhension profonde ne sert pas uniquement à améliorer l’efficacité d’une équipe ; elle enrichit également le parcours professionnel et personnel de chaque manager.

Alors, comment identifier votre propre profil managérial, et en quoi cela va-t-il optimiser votre quotidien professionnel ?

Quels sont les différents profils managériaux ?

Afin de décoder son propre profil managérial, il faut connaitre les différents profils qui existent. Il est aussi intéressant de garder en tête que peu de personnes n’appartiennent qu’à un seul type ; la plupart d’entre nous présentons une combinaison de caractéristiques de plusieurs profils. Et en fonction des situations managériales rencontrées, chaque profil présente ses atouts (avantages) (et ses manques (inconvénients), et il est toujours utile, de savoir adapter son style naturel pour utiliser le profil managérial le plus adapté (au sujet à traiter) son collaborateur. D’où l’intérêt de les connaître, et mieux encore, de savoir les mettre en œuvre (pratiquer).

1/ Le manageur directif (ou autoritaire) :

Ce style de management implique un contrôle strict de la part du manager car les décisions sont prises uniquement par lui. Le manager directif donne des instructions claires et attend des résultats immédiats de ses collaborateurs. Ce type de management est souvent utilisé dans des situations d’urgence ou lorsque des décisions rapides sont nécessaires.

Imaginez un capitaine des pompiers qui fait face à un terrible incendie. Pour assurer que les tâches sont accomplies rapidement et efficacement, il prend toutes les décisions seul et coordonne toutes les actions de son équipe, en spécifiant clairement ce qui doit être fait, comment et quand. Il attend des résultats immédiats et surveille étroitement les avancées à chaque étape du projet.

Le risque du management directif est qu’il peut créer un environnement où les membres de l’équipe se sentent peu impliqués et peu motivés.

2/ Le Manageur persuasif (ou paternaliste) :

Imaginez un Chef d’entreprise qui communique sur le prochain déménagement à venir et en quoi il sera positif pour l’entreprise, pour ses clients et les collaborateurs. Il cherche à persuader son équipe de suivre ses directives en mettant en avant des arguments rationnels ou en utilisant son influence personnelle. Ce type de management peut favoriser la collaboration et renforcer la motivation des collaborateurs, mais peut également entraîner une dépendance excessive à l’égard du manager.

3/ Le manageur délégatif (ou consultatif) :

Le manageur délégatif partage le pouvoir de décision avec ses collaborateurs. Il consulte régulièrement son équipe avant de prendre des décisions et leur donne une autonomie pour mener à bien leurs tâches. Cela encourage l’engagement des collaborateurs et favorise le développement de leur capacité à prendre des initiatives.

Par exemple, dans le cadre de la mise en place d’une politique RSE dans l’entreprise, le manager laisse l’équipe être force de proposition sur les actions opérationnelles souhaitées. Il les encourage à prendre des initiatives et à proposer des solutions, puis prend une décision finale en tenant compte de leurs contributions. Par la suite, il délègue des responsabilités spécifiques à chaque membre en fonction de leurs compétences et de leurs intérêts.

Attention car un management trop délégatif peut entraîner une perte de contrôle et une confusion au sein de l’équipe.

4/ Le Management participatif (ou collectif) :

Ici, le manager et son équipe prennent conjointement des décisions. Les membres de l’équipe sont encouragés à partager leurs idées, leurs opinions et leurs suggestions, et le manager facilite le processus de prise de décision en favorisant le consensus. Ce type de management favorise l’engagement des collaborateurs, renforce le sentiment d’appartenance à l’équipe et conduit souvent à des solutions plus innovantes et plus acceptées.

Par exemple, lors d’une réunion d’équipe pour discuter des prochaines étapes d’un projet, le directeur participatif encourage chacun à partager ses idées, ses opinions et ses suggestions. Ensemble, ils discutent des différentes options et travaillent à trouver un consensus sur la meilleure façon de procéder. Une fois la décision prise, le directeur s’engage à soutenir la mise en œuvre et à assurer la collaboration continue de l’équipe.

Attention cependant, un management participatif peut être plus chronophage et nécessiter une communication et une coordination particulièrement efficaces.

L’importance de connaître son profil managérial

Votre profil managérial influence de manière significative vos interactions quotidiennes avec votre équipe ! Il va également avoir un impact fort sur votre capacité à atteindre vos objectifs.

Impact sur votre communication : chaque manager communique différemment selon son propre profil. Connaître votre style peut vous aider à adapter votre communication pour qu’elle soit plus adaptée et donc plus efficace compte tenu des personnalités en présence dans votre équipe.  

Impact sur la résolution de conflits : la manière dont vous gérez les conflits est fortement influencée par votre profil managérial. Comprendre votre inclinaison naturelle peut vous aider à développer des stratégies plus équilibrées pour gérer les désaccords.

Impact sur la motivation : un manager participatif peut inspirer par la vision, tandis qu’un manager collaboratif va plus se concentrer sur le soutien direct et le renforcement des capacités et des compétences individuelles.

Impact sur la prise des décisions : votre profil managérial affecte non seulement la façon dont vous prenez des décisions, mais également comment vous les communiquez et les mettez en œuvre avec votre équipe.

Connaître son profil managérial est donc crucial, notamment pour devenir un meilleur manager. En comprenant votre profil managérial, vous identifiez vos points forts et vos domaines d’amélioration en tant que leader. Cela vous permet de capitaliser sur vos forces pour maximiser votre impact et de travailler sur vos faiblesses clairement identifiées. Cela vous permet aussi de savoir comment adapter votre style de leadership en fonction des besoins de votre équipe et face à la diversité des situations que vous rencontrez en tant que manager. Par exemple, si vous êtes naturellement un manager participatif, vous pouvez encourager la collaboration et l’engagement de votre équipe dans le processus décisionnel. Vous allez pouvoir adapter votre langage, votre ton et votre style de communication pour mieux vous connecter avec vos collaborateurs et favoriser un climat de confiance, de transparence et de collaboration. En identifiant votre profil de manager, vous serez aussi plus à même de développer des stratégies efficaces pour gérer les conflits au sein de votre équipe. Par exemple, si vous êtes un leader persuasif, vous pouvez utiliser votre capacité à influencer pour résoudre les désaccords et trouver des solutions mutuellement acceptables. En utilisant votre profil managérial pour façonner la culture de votre équipe, vous pouvez créer un environnement de travail positif où les membres se sentent valorisés, soutenus et encouragés à réussir.

En résumé, connaître son profil en tant que manager, permet d’optimiser ses compétences en leadership, d’adapter son approche aux besoins de son équipe et de créer un environnement de travail où la motivation, l’engagement et la performance sont favorisés. Cela génère forcément des résultats positifs pour l’équipe et l’organisation dans son ensemble… ce qui fait de vous un meilleur manager !

Alors concrètement… Comment décoder son profil managérial ?

C’est un process d’introspection continue qui peut se décomposer en plusieurs étapes :

1/ Auto-évaluation : réfléchissez à vos expériences passées en tant que manager. Quels ont été vos succès les plus marquants ? Quelles difficultés avez-vous rencontrées ? Quels sont les types de situations dans lesquelles vous vous sentez le plus à l’aise en tant que leader ?

2/ Analyse de vos interactions : observez attentivement vos interactions quotidiennes avec vos collaborateurs… Comment prenez-vous les décisions ? Comment communiquez vous les objectifs et les attentes ? Comment réagissez-vous aux défis et aux conflits au sein de l’équipe ?

3/ Demande de feedback : sollicitez des feedbacks honnêtes de la part de vos collaborateurs mais aussi de vos pairs. Les observations et les commentaires des autres vont vous aider à mieux comprendre votre impact en tant que manager et à identifier des domaines où vous pourriez vous améliorer. Cherchez des mentors qui peuvent vous fournir des conseils basés sur leurs propres expériences managériales

4/ Expérimentation : testez de nouvelles approches de management dans un cadre sécurisé. Soyez ouvert aux ajustements et aux changements en fonction des retours que vous recevez et des résultats que vous observez.

5/ Réflexion continue : prenez régulièrement du temps pour réfléchir à votre pratique managériale et évaluer vos progrès. Identifiez ce qui fonctionne bien et ce qui pourrait être amélioré dans vos pratiques quotidiennes, et fixez-vous des objectifs pour continuer à évoluer en tant que manager.

Votre profil de manager n’est pas une étiquette figée, mais un point de départ pour optimiser votre développement tant personnel que professionnel. En comprenant et en adaptant votre style de management, vous pouvez non seulement améliorer votre efficacité et celle de votre équipe, mais également contribuer à un environnement de travail plus épanouissant et productif.

Découvrez notre niveau de montée en compétences dédié pour vous accompagner dans cette quête d’efficacité managériale.

 

À propos de l'auteur :

Picture of Sylvie Diat
Sylvie Diat
Directrice du Centre Booster Academy Issy les Moulineaux. 15 ans en Management commercial et dans la vente aux PME et Grands Comptes, quand elle ne passe pas son temps à former leurs équipes, vous trouverez Sylvie à l'approche des greens à peaufiner son backspin.

Vous aimerez lire aussi ...

Management Commercial Leadership
3 min
Yohan Laudillay prend les rênes de la direction commerciale de Booster Academy
Publié le 27/05/2024 par :
Yohan Laudillay
Management Leadership
4 min
7 compétences incontournables du manager d’aujourd’hui : au-delà des basiques !
Publié le 24/05/2024 par :
Jean-René Guillaumet
Management
6 min
Les 18 soft skills les plus prisées chez les managers (et comment les transmettre aux v...
Publié le 16/05/2024 par :
Kahina Hélène

Envie de progresser ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir en avant première
les dernières tendances en efficacité commerciale.

Vous souhaitez échanger sur votre projet ?

Nos équipes sont à votre disposition pour échanger sur vos besoins en formation, conseil ou conférence.